1ère trimestre

Vendredi dernier nous avons bouclé le 1er trimestre, mon SpringBaby et moi-même, déjà … Ce fameux 1ère trimestre plein de doutes, de questionnements, de frayeurs.

Bilan de ce 1er trimestre à 2 dans un corps :

Niveau poids : +2kg. Pour SweetL je pense que je plafonnais déjà à +4 kg facile. Bon, le poids de départ n’était pas le même non plus … J’ai quelques fringales mais rien d’incontrôlable, pour mon plus grand bonheur. Je gardais un très mauvais souvenir de cette sensation de faim totalement ingérable pour SweetL. Là je peux encore contrôler, je mange plus mais mieux, et je ne me frustre pas. pourvu que ça dure, si je peux échapper aux +20kg, ça serait pas mal.

Une taille qui disparaît un peu trop rapidement à mon goût. J’ai pris en « bouée » (je sais, je sais, vous allez toutes hurler à la pisseuse mais rappelons-nous que ce ne sont que des idées de grands-mères, réfutées par ma propre Grand-mère d’ailleurs). Ceci dit, cette bouée n’est pas pratique puisque faire pêter le bouton du jean ne suffit pas. Je galère pour m’habiller alors que ça ne se voit pas encore. Et de dos on ne me reconnait pas ! Et j’en profite pour annoncer ici que nous ne demanderons pas le sexe de ce bébé de printemps, ce sera la surprise jusqu’au bout. Tous vos pronostics sont les bienvenues J.

Un bidon qui est sorti assez tardivement, la semaine dernière pour ainsi dire. La faute à mon utérus rétroversé peut être, je ne sais pas. Je peux encore largement le cacher avec une blouse et un jean (quand j’arrive à le fermer). Je n’assume pas encore le haut moulant au boulot, je ne l’ai pas annoncé à beaucoup de personne (et je ne compte pas le faire hihi). Il va falloir vite que j’assume pas contre parce que là ça devient compliqué pour m’habiller..

Des douleurs ligamentaires un peu dingues par moment. Je ne connaissais pas du tout pour ma 1ère grossesse. Les 2 1er mois c’était tous les jours, H24, plus ou moins fortes mais toujours très désagréables. Depuis ma 12ème semaine ça va mieux. Certains jours c’est violent, d’autres totalement absent. Et même si on sait que c’est normal parfois ça fait flipper !

Des sauts d’humeur (ou de mauvais humeur plutôt) assez impressionnants à partir de la 7ème semaine (entendre mon mec respirer à côté de moi pouvait me faire devenir aigrie. Oui c’est pas un mythe ! ). Encore aujourd’hui, moi qui n’ai déjà pas beaucoup de patience, je ne supporte pas attendre plus de 2 secondes. Relou vous avez dit ?

Et les nausées ? J’ai cru crever de 7SA à 8SA, jour pour jour. Et c’est parti comme c’est venu. Quelques nausées ensuite en fin de matinée quand je commençais à avoir faim mais rien de très handicapant. Et depuis fin Août je n’en ai plus une.

Et le meilleur dans ces 9 mois de bonheur …

Un bébé que je sens déjà bouger. Mais UNIQUEMENT quand Papa met sa main sur mon ventre (encore un qui est fou amoureux de son Papa). Certains soirs je pose ma main 15 minutes sur mon ventre, rien ne se passe. Papa pose sa main, en 10 secondes je sens mon minuscule SpringBaby remonter à fleur d’utérus et là j’ai l’impression qu’il déplace mon utérus ! C’est encore assez particulier, comme une impression d’avoir un petit Alien qui bouge dans mes intestins mais qu’est ce que j’aime cette sensation. Et qu’est-ce que ça me rassure !  Maintenant j’ai hâte de le sentir se manifester tout seul, par un petit poc intérieur (avant qu’il ne refasse la déco de sa chambre in utero et me casse une côte à chaque mouvement).

 

Et nous dans tout ça ? C’est pas un mythe, une 2ème grossesse n’a rien à voir avec la 1ère. Il y a des jours où j’oublie presque je suis enceinte, j’oublie que je n’ai pas juste grossi mais qu’il y a un petit être là dedans. Il peut se passer plusieurs jours sans que Papa touche mon ventre alors que c’est un accro du bidon rond. Il y a des jours où je m’en veux un peu mais je sais qu’il sait. Il sait qu’on ne l’oublie pas, on l’a tellement attendu et espéré.

Et puis je lui parle déjà, chose que j’ai jamais réussi à faire avec SweetL. Je lui dis quelques mots, je ne lui raconte pas mes journée non plus, mais j’aime bien lui dire que je sais qu’il est là. Lui dire que je suis là, que je pense à lui.

Et surtout, pas tout le temps, la faute à la folie du quotidien, mais de plus en plus souvent je me sens en parfaite osmose avec lui, on ne fait qu’un, nous deux unis contre le monde. Comme si je le connaissais déjà un peu. Comme si on était déjà complice. Comme si on savait déjà l’un et l’autre que ce que nous vivons là personne ne pourra le comprendre.

Comme si on partageait déjà plus qu’un corps <3.

1er trimestre

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s