Notre séance de kinésithérapie

Suite aux nombreux troubles du sommeil de SweetL et face aux heures de retard de sommeil qui s’accumulent, j’étais prête à tout, même à retourner voir ce gars que j’avais détesté quand SweetL avait 1 an. Il avait quand même détecté son intolérance au lactose alors que mon pédiatre ne s’en souciait que trop peu donc je me suis dit que je pouvais retenter l’expérience.

Attention, ce qui suit va certainement en choquer plus d’une. Moi, la cartésienne, la rationnelle, j’ai dû pendant 1h30 mettre mon poing dans ma poche plus d’une fois. Il y a à prendre et à laisser dans cette démarche … même si je pense que tout n’est pas faux.

  1- L’état des lieux

Je lui explique les troubles du moment : problème de sommeil ET un état de colère intense et inapaisable.

Il me pose des questions concernant ma grossesse, sa naissance, son comportement général. Passé sa naissance houleuse qui je pense explique pas mal de chose, commence le « ah il a été dans un parc quand il était bébé ? oui, c’est évident, il a pas assez fait de 4 pattes ». OK… Puis s’en suit un « comment il réagit quand vous lui mettez une fessée ». Heu … On ne met pas de fessée chez nous, on est contre. Levage de yeux au ciel. Ok, on commence bien, bienvenue en 1982.

Ensuite, on balaye ses problèmes de santé, traitements en cours, etc. Il est sous flyxotide ? Des corticoïdes ? Mais ma bonne dame vous savez que vous enfouissez le problème et qu’il finira forcément pas ressortir sous une autre forme. Là je commence à gesticuler sur ma chaise … Laisse le parler, t’es pas venue pour une leçon de morale. J’ai envie de lui hurler que n’étant pas médecin je fais ce qu’on me dit de faire mais je le regarde droit dans les yeux « oui, je comprend ». On va tester l’éducation positive avec le Monsieur, il va adorer.

Il regarde SweetL qui est bien sage depuis les 15 minutes où on parle de lui. Sage … il tourne sur lui-même depuis 5 minutes et joue au « manège ». Mais sage quand même. Il n’a rien cassé, il n’a pas hurlé, ne nous a pas coupé la parole, il est donc sage. « Mais il est hyper actif ». Hein ? « Bah regardez il ne tient pas en place ». Il a 2 ans ½, il est plein de vie et il est 18h15. Il n’est pas hyper actif, c’est juste un enfant. A ce moment-là je suis fière de moi car il ne me déstabilise pas et je garde mon aplomb et mon assurance contrairement à la 1ère fois où je l’ai vu.

    2 – La séance

La Kinésio avec les enfants se pratique en passant par le parent. C’est-à-dire qu’il me fait me coucher sur la table d’auscultation, fait assoir Sweet L entre mes jambes (il suffit qu’il me touche) et lui donne une caisse de jouets pour l’occuper.

Il établit un « contact » entre moi et SweetL pour que ce qu’il fait sur moi lui soit en fait destiné. Tout le monde suit ? Puis il commence à travailler sur les énergies. Là commence le côté un peu « poupée vaudou » mais j’essaye de garder confiance en me disant que cette pratique fait des miracles, il faut y croire.

Plusieurs détails me font dire que mine de rien, sous ses airs un peu perchés, il y a quand même du vrai. Il me dit au milieu de la séance « je ne comprends pas, il y a un problème avec l’élément de l’eau, il revient toujours. Est-ce qu’il boit beaucoup la nuit ? » Heu, oui. Enormément. Alors que je ne lui en ai jamais parlé. Puis il me demande si SweetL ressent le besoin de se lever de table toutes les 2 minutes. En effet, les repas c’est l’enfer, on passe notre temps à le punir et lui courir après (comme beaucoup d’enfants me direz-vous, c’est ce que je me suis dit aussi).

Je vous passe les détails mais il travaille sur la colère, la frustration, l’angoisse et plein d’autres sentiments un peu trop prononcé chez notre bonhomme.

SweetL n’a pas bougé pendant plus d’une demi-heure, je suis bluffée.

    3 – Les conclusions

La séance se termine, il fait appel aux énergies pour trouver les fleurs de bach qu’il faut pour apaiser SweetL (oui oui, il a demandé à mon corps…. Un peu perché je vous dit). Puis il me livre ses conclusions :

  • SweetL a peur de la mort. Ca je l’ai beaucoup lu dans les livres et sur internet. C’est une peur (soit disant) omniprésente chez les petits. Ils ont cette peur qu’ils ne savent pas nommer. Cela viendrait de la naissance. On l’aurait tous eu …
  • SweetL a une angoisse du vide. Quelque chose de viscérale, une angoisse qui lui tort les tripes. Et cela se traduit par une incapacité à rester à table sans bouger pendant 15 minutes, il ne supporte pas qu’il ne se passe rien autour de lui (la nuit, pas de bruit, pour lui c’est l’enfer), il faut qu’il comble le vide en criant, avec une veilleuse, en faisant du bruit.
  • SweetL a, au fond de lui, un sentiment d’échec très fort. Impossible de dire quoi, il faudrait qu’il puisse s’en rendre compte pour mettre des mots dessus, mais régulièrement il se dit « je suis trop nul, je ne fais rien comme il faut ». Et ça, c’est évident. Très souvent je vois l’injustice dans ses yeux. Toujours quelques secondes avant que la situation ne tourne mal et qu’il se mette dans un état de frustration complètement surdimensionné. Et ça il faut qu’on travaille dessus pour aborder les choses différemment. Car c’est inconcevable pour moi qu’il grandisse avec ce sentiment.

Voilà. Une séance qui finalement ne s’est pas trop mal passée malgré un démarrage difficile.

Alors par contre, non, je ne suis pas encore prête à abandonner la médecine traditionnelle au profit de la médecine chinoise ou autre médecine alternative. Même si je suis convaincue qu’on peut faire des miracles autrement qu’avec des médicaments. Je ne suis pas prête à revivre des hivers ponctués de bronchiolites, de samedi passés aux urgences, de kiné respi et autres réjouissances.

Par contre il a mis des mots sur des angoisses qu’on soupçonnait. Ca m’a permis de me conforter dans mon idée que SweetL est un angoissé, un anxieux et que sous ses airs mi ange mi démon, il ne sait tout simplement pas comment gérer tout ca et que tout se bouscule dans sa tête. Un TerribleTwo puissance tornade avec zero répit entre chaque « mauvaise période ».

    4 – Le bilan 2 semaines après

  • SweetL ne dort pas mieux.
  • SweetL fait toujours des colères énormes.
  • SweetL se réveille toujours aux mêmes heures chaque nuit.
  • SweetL a encore été à la crèche en hurlant à pleins poumons pendant 20 minutes parce que j’ai eu le malheur de lui interdire de se jeter sous un bus en trottinette. Mère indigne que je suis ;).

Mais on va travailler sur nous, avec lui, parce qu’à chaque fois il n’y a qu’une seule leçon que je tire de tout ça : ils sont notre plus grande force pour nous aider à avancer, à être de meilleures personnes et de meilleurs parents, à être à leur écoute, et à les aider à se construire de la meilleure manière qu’il soit.

 

Et sinon, j’ai commencé l’homéopathie …. Prête à tout je vous dit ! 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s