Ce jour où ma vie a changé

En ce moment tourne une chaine « raconte moi ce jour où tu as su que tu étais enceinte ». Ca m’a amusé alors je me suis dis qu’il fallait mettre sur papier ce jour si particulier.

J’ai arrêté ma pilule fin juillet en espérant faire un petit Balinais (on partait à Bali 3 semaines après). Ca faisait un bébé de Mai, le printemps, pour faire éclore une jolie fleur, c’était parfait. Août passe, début septembre j’ai 2h de retard que je fais mon 1er test de grossesse. Négatif. Je suis déçue, je pleure, impatiente et naïve que je suis, j’y croyais.

Septembre passe, octobre, on visite une maison avec 2 chambres, on signe un compromis de vente, on se dit qu’on sera bien avec notre future petite famille.

3 décembre, j’ai rdv mon RDV annuel chez mon gynéco. Il m’ausculte, me fait la traditionnelle écho sabre laser (comprenez écho vaginale mais c’est pas aussi classe). Je lui dis que j’ai arrêté ma pilule, que j’étais censée ovuler quelques jours plus tôt. Il regarde et me dit « vous voyez là ? On dirait que c’est votre ovule qui vient de sortir de l’ovaire. Donc oui en effet vous avez ovulé il y a quelques jours ». Flashback, est ce qu’on a tout donné quelques jours avant ?

Décembre passe. On approche de Noël. On est le 20 décembre, vendredi juste avant Noël, je suis toute seule au bureau, je m’ennuie ferme. Je guette mes règles, j’ai mal aux seins, elles vont arriver, je vais faire pipi toutes les 8 minutes en espérant que ce mois elles ne viennent pas. Et là, milieu de matinée, je sens des bulles dans mon vagin. Pas une bulle, mais des petites bulles comme dans une flute à champagne. Une fois, deux fois… Ami internet bonjour, 1ère réponse « signe de grossesse ». OH PUTAIN !

Je suis enceinte, c’est sur. Je m’en doutais depuis plusieurs jours, je suis même allée la veille chez Aubert acheter une tétine « super daddy » pour l’annonce.

Bref, revenons à mon vendredi. Midi arrive, je prends mon sac et je pars faire une prise de sang. Tout le monde serait allé acheter un test de grossesse mais je ne voulais pas attendre le samedi matin pour le faire, envisager un résultat mitigé et du coup attendre le lundi pour faire une prise de sang, tout ça dans le secret le plus total. Je voulais l’annoncer à mon chéri de manière « théâtral ».

J’arrive au labo, tombe sur une dame qui visiblement n’était pas très heureuse de travailler ici

« Je voudrais faire une prise de sang … heu … pour savoir si je suis enceinte

Vous avez fait un test madame ?

Oui, bien sur … (mouais) »

Prise de sang, vous aurez les résultats demain matin. Ouf, timing impeccable, ce soir on a une soirée champagne avec Florence Foresti (ouais j’ai bu du champagne avec Florence Foresti ! et ouais madame ! un jour je t’expliquerai d’où vient ma relation privilégiée avec cette dame qui me fait mourir de rire).

Je retourne bosser sans y penser plus que ça. Arrive la fin de journée, je rentre chez moi. Sur la route je regarde distraitement mes mails d’un œil, l’autre restant sur la route (c’est mal je sais). Résultats du labo dispo. RÉSULTATS DISPO !! Apocalypse dans la bagnole, mon cerveau tourne à 2000 à l’heure, où j’ai mis ce foutu code confidentiel ? Et merde il faut que je créée un compte. J’ai perdu mon identifiant au fond de mon sac. Tout ça en roulant bien évidement …. (Toujours pas bien je sais).

J’arrive tant bien que mal à me connecter, toujours d’un œil j’ouvre le PDF, et là je tombe sur un chiffre. 156. Ca veut dire quoi. 156…. Juste ça (bon en vrai j’avais juste pas vu les annotations). Ami Internet re-bonjour « taux hormones de grossesse 156 ». Résultat : vous êtes enceinte.

OH PUTAIN JE SUIS ENCEINTE ! OH PUTAIN !

1ère réaction : une clope ! Je veux une clope ! (j’ai quasi arrêté de fumer, je ne prends pas mes clopes avec moi pour aller bosser, MAIS POURQUOI J’AI FAIT CA !!!)

Ensuite je fonds en larme. Des gros sanglots, inconsolable ! Je suis heureuse/pourquoi on fait ça/j’ai un bébé dans mon ventre/je suis heureuse/mais est ce que c’est vraiment de ça que j’ai envie.

Mon téléphone sonne, chéri. Ravale tes sanglots cocotte, fais comme si de rien était.

J’arrive à la maison, il se pomponne pour ce soir. Il met juste 4 jours à enfiler une chemise  et se coiffer pendant que moi je l’attends toute tremblante sur le canapé avec mon petit paquet dans les mains.

Tiens chouchou, j’ai un petit cadeau pour toi. Il ouvre. Sors la tétine. La regarde, me regarde, la regarde… « Heu … c’est quo ….. oh putain non » (oui on dit beaucoup putain chez nous. Enfin on disait).

Et puis là pour la 1ère fois je le vois pleurer. Alors je pleure. On pleure en se serrant très fort, on ne sait pas quoi se dire, alors on continue de pleurer… de bonheur !

 

EDIT : Je suis tombé enceinte le jour de la signature de notre compromis. Et donc ce fameux 3 décembre ça n’était pas du tout mon ovule qu’on voyait mais mon tout micro bébé qui faisait son chemin jusqu’à mon utérus … ❤

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s