Le syndrome du deuxième enfant, tu connais ?

Quand t’approches de la trentaine tout le monde te bassine « alors, et vous, c’est pour quand ». Quand tu viens à peine d’accoucher de ton 1er enfant tu as droit aux « alors, le 2ème ? » alors que tu ne t’es même pas encore remise de ton épisio. Quand tu croise un nouveau né et que tes hormones te montent aux joues t’as encore droit à un « ah, ça fait envie hein ! ».

Je n’ai toujours pas compris pourquoi l’objectif des gens est de te voir enfanter. Toujours.

Et puis un jour tu te dis « ouais allez, le 2ème c’est pour quand ? ».

Parce que tu vois des gros ventres partout autour de toi et que ça te rappelle les petits coups (triples kicks) de ton 1er bébé.

Parce que tu te rappelles cet état de béatitude quand tu grattais ton gros bidon en ne cessant d’imaginer le bébé qui s’y logeait.

Parce que tu as donné la vie et que malgré tout ce qui peut se passer pendant un accouchement c’est quand même la chose la plus belle et la plus courageuse que tu ais jamais fait de ta vie.

Et puis il y a cette odeur de nouveau né, ce petit corps tout chaud lové contre ta poitrine, ce petit être qui voit sa vie suspendue à la tienne.

Alors un jour tu te dis « je suis prête ».

Et là les doutes…

Comment seras tu capable d’aimer un enfant autant que tu aimes ton 1er, ta chair, celui qui t’a fait devenir maman, celui pour qui tu te jetterais sous un bus sans réfléchir.

Ta 2ème grossesse se passera-t-elle aussi bien que la 1ère ? Comment seras-tu capable d’assumer la fatigue alors que tu es déjà épuisée de courir après ton 1er ?

Et si ça se passait mal ? Si il lui arrivait quelque chose ? Si ton accouchement tournait encore en boucherie sans happy end cette fois ci ?

Si ton 1er le vivait mal ? Et si je le délaissais ? Si il ne se sentait plus suffisamment aimé ?

 

Et si en fait tout ce qu’on voulait c’est de nouveau être enceinte de son 1er… Revivre cette grossesse tout en sachant tout ce qu’il est aujourd’hui ? Sentir ses petits coups maintenant qu’on connait par cœur ses petits pieds ? Lui parler à travers son ventre en imaginant ce qu’il nous répondrait ?

 

Bref… j’ai le syndrôme du je veux un 2ème bébé mais je veux que ce soit mon 1er bébé.  #jesuisbipolaire J

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s