Tu l’as voulu, faut assumer

Il n’y a pas longtemps, au détour d’un baillement non maîtrisé, je me suis pris un tacle que je n’avais pas vu venir « Oh tu l’as voulu t’assume maintenant ».

J’avais rien demandé. Rien. J’avais même rien dit du tout…

J’ai hésité entre claquer violemment le petit nez de cette peronne et lui hurler dessus tous les bienfaits de la maternité sur mes cycles de sommeil. Et puis rien. J’ai rien dit. Je l’ai regardé et j’ai rien dit. Je me suis dit qu’un jour elle comprendrais et elle saurait. (En vrai, j’avais quand même TRES envie de la taper mais je l’aime bien à la base cette personne alors je me suis abstenue).

Alors oui, depuis que je suis maman :

  • Je ne me lève plus à des heures improbables et je ne fais plus des nuits de 13h. Je vis avec des cernes permanents et un état d’épuisement chronique.
  • Je ne traine plus devant la TV jusqu’à pas d’heure le soir. Je m’échoue telle une élégante baleine dans les méandres de mon lit à l’heure à laquelle avant je n’avais toujours pas mangé.
  • Je ne fais plus 4 apéros par semaine avec les copains (par semaine entendez jours ouvrés). Alors quand ça arrive on savoure (et on le paye pendant 1 semaine) et on rentre super tard, genre, à minuit.
  • Je ne me promène plus sans soutien gorge. Même à la maison, trop peur que mon mec me confonde avec le voisin . Ce accessoire n’a plus rôle de maintien, non, mais rôle d’illusion. Alors on les achète double push up.
  • Je ne rentre plus dans un 34. J’ai donc du contracter un prêt chez zara … Zut alors !
  • Je ne raconte plus ma journée en rentrant du boulot. J’énumère le nombre de caca fait dans le pot et les heures de sieste accumulées. Et aussi le nombre de calins que j’ai eu et l’intensité du hurlement quand il m’a vu entrer dans la crèche par la porte vitrée.
  • Je ne prend plus de petit déjeuner dignent du Hilton. Je prend un café.. puis 2. Et puis 3. Et puis de toute façon quand je prend un petit déjeuner je m’en fais voler la moitié.
  • Je ne prend plus des douches bouillantes de 20 minutes. Bon là pour le coup la planete me dit merci. Mais bon j’aimerai parfois au moins me doucher la porte fermée. Au moins l’hiver.
  • Je ne ramène plus de baguette de pain entière à la maison. Il manque forcément un quignon. Voir 2. Voir 20 cm de pain. Voir y’a carrement des traces de dents dedans …

Par contre, maintenant ….

Je me réveille à l’odeur de pain au lait chaud, mes journées démarrent avec un petit nez calé dans mon cou et des petits bras qui me serrent fort et ces quelques minutes pleines de douceur valent toutes les grasses mat du monde.

Je connais la chanson du générique de Péppa Pig par cœur et je me la traine toute la journée. Alors oui on avait dit pas de TV mais cette petite ½ heure est la seule où je peux lui gratter son petit dos tout doux sans qu’il ne bouge. (Ok je connais aussi celle de Dany le Tigre, je le deteste d’ailleurs celui-ci, celle de Samsam et celle de Masha et Mishka ….).

J’arrive au boulot bien réveillée. Ou pas. Mais au moins j’ai eu le temps de me décoller. Ou pas .. Bref, j’arrive au boulot et je suis réveillée depuis plus de 45 minutes.

Mes fins de journée adoptent un rythme militaire dans lequel on arrive toujours à caler une séance roulade-calin dans le lit de papa et maman et ça, ça me rebooste pour les 3 dernières heures de la journée.

Mes week end sont remplies de rires, de promenades et de feuilles mortes. De repas en famille à 3 dans la bonne humeur. De petits progrès dignes d’un bac avec mention. De guili, d’histoires douces et de cris d’animaux.

Mon nouvel accessoire de mode dans la rue fais 85 cm, il est en tout objectivité beau comme un dieu, il est souvent / parfois bien élevé, et il me rempli d’une fièrté à crever la couche d’ozone à chaque fois qu’il dit bonjour à la boulangère (même quand il le fait pas d’ailleurs). En fait mon cœur et mon corps tout entier se remplissent de fierté à chaque fois que je pose mes yeux sur lui.

 

Donc non , je ne lui ai rien dit parce qu’un jour elle saura que, malgré toute la fatigue du monde, on les a voulu, on les assume et le pire dans tout ça, on les aime !!

 

Publicités

Une réflexion sur “Tu l’as voulu, faut assumer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s